Organisation et Ecologie au Quotidien

Organisation et Ecologie au Quotidien

Partageons nos expériences pour la protection de la Planète et de ses Occupants.

Stop !

 

Si nous nous en donnons la peine, les motivations ne manquent pas pour diminuer sa consommation et celle de son foyer :
- Impact sur la planète,
- Impact sur la santé,
- Impact sur la faune et la flore,
- Impact sur le porte-monnaie,
- Impact sur les populations démunies,
- Impact sur les générations futures… nos enfants, petits-enfants…

Occasions renforcées par le fait que progressivement, nous en ressentons les bienfaits :
- Forme physique,
- Retour du goût, de l’odorat,
- Acuité de la vue et de l’ouïe,
- Vivacité d’esprit,
- Retour à la nature et aux autres,
- et le temps…

… le temps que nous ne perdons plus dans des lieux tristes et confinés que sont les centres commerciaux, hôpitaux, pharmacies, cabinets médicaux, avions... Temps que nous pouvons consacrer à notre famille, notre travail, nos amis, notre planète, à nous….

 

Mais comment prévenir les entreprises qui nous vendent du vent, de la malbouffe, de l’obsolescence, que leur chiffre d’affaire va baisser ? Que la croissance qui motive tant leur dirigeants et actionnaires, ne va plus être au rendez-vous. Comment les prévenir, pour qu’ils puissent se réorienter et former leurs employés au changement. Comment éviter la faillite et le licenciement du personnel…. c’est-à-dire de nous !

La consommation de viande bovine a diminué en France depuis 20 ans, même s’il elle reprend légèrement en 2018 et que la consommation de volaille, ne cesse d’augmenter, la tendance est là. Des éleveurs sont dépités de vendre leur veau à 4,00 euros aux enchères. Ces 10 dernières années, personne ne leur a dit que le monde change ? Que ça va changer de plus en plus vite. Qu’il faut se préparer.?

Alors, je participe et cotise sous forme de dons à l’association I-Boycott.org.

L’association lance des campagnes parfaitement fondées et documentées visant des marques.

Les adhérents souscrivent à une campagne, signifiant ainsi qu’ils boycottent la marque mais aussi ses filiales, sa holding.

 

Stop !

L’application BuyOrNot disponible gratuitement pour Android et iOs (AppStore) (mot-clé de recherche "Boycott") permet de scanner un produit, puis indique si la marque est détenue par une multinationale concernée par une campagne de boycott. Si vous scannez un biscuit BELIN, l'application vous indiquera qu'il y a une campagne de boycott en cours contre LU, la maison mère, pour utilisation de l'huile de palme dans ses produits.

Autre exemple avec la marque INNOCENT (smoothies, jus de fruits, gazpachos... pas si innocent que ça), détenue par COCA-COLA contre qui une campagne est en cours, à cause du désastre lié au plastique, depuis que sa boisson mondiale n’est plus vendue systématiquement dans une petite bouteille en verre. Marque qui par ailleurs assèche en eau plusieurs pays dans le monde ! INNOCENT, COCA-COLA…même business : boycottés !

BuyOrNot compléte très bien Yuka, avec une présentation aussi claire et sans publicité, plus d'informations (Indices : nutri-socore, Nova, etc..), une plus large couverture (alcools, produits ménagers), car s'appuyant sur toute la base de l'OpenFactFoods, quand Yuka se montre à ce titre très rigoureux dans la vérification des données issues de l'OpenFactFoods, quitte à en présenter moins. Mais n'oublions pas que la finalité de BuyOrNot est d'abord la dimension éthique et activiste ! Les 2 applis se complètent très bien dans votre smartphone. Je ne peux pas mieux dire.

Stop !

Une fois le lancement de campagne décidée, l’association prévient l’industriel, présente un dossier, des solutions. Ce dernier peut réagir positivement avec des propositions. Les boycotteurs votent. Si la réponse est jugée satisfaisante, le boycott est levé. Sinon, 2ème round …

Résultats positifs avec la marque PETIT NAVIRE et les DCP (Dispositif de Concentration de Poissons). La marque s’est engagée à diminuer de 50% les DCP d’ici 2020, avec comme auditeur officiel… le WWF ! Et Greenpeace toujours prêt à relever le moindre écart à cet engagement !

Vous verrez, ce n’est pas compliqué de Boycotter, surtout lorsque votre démarche écolo est bien avancée. Pour ma part et pour l’instant, je suis simplement coincé par Apple… Et encore j’utilise que 7,0 Go sur les 16 Go d’un iPhone 5S qui n’a pas bougé et me donne entière satisfaction depuis 4 ans. J’attends cependant avec impatience que les projets de smartphones sous Linux soient plus aboutis (Ex : Fairphone Open Os) !

Notez que certains industriels n’attendent pas le boycott pour prendre de bonnes initiatives, à l’exemple de Danone qui s’est engagée dans l’obtention de la certification B Corp. Initiative que j’ai découverte dans le film « Après Demain » de Cyril Dion.

Stop !

En boycottant, nous attaquons les entreprises sur deux fronts nous écrit Audrey Arpin-Pont, chargée des Relations consom'actrices & consom'acteurs : 

1) Nous arrêtons de les financer en achetant leurs produits,
2) Nous attaquons également leur image de marque, qui elle, n'a pas de prix. Les entreprises dépensent des sommes considérables pour redorer leur blason, se faire une bonne réputation, etc… Elles ont donc tout intérêt à rendre des comptes à la société civile dès qu'un scandale les entache.

Le « Prix de l’étique », Indicateur intéressant permet d’estimer sur des campagnes en cours telles que Coca-Cola, LU, Starbucks, l’impact financier (en terme de perte de chiffre d’affaire) des boycottants sur l’entreprise visée.

Audrey ajoute : Puisque la législation ne suffit plus à contraindre les grandes multinationales qui ont le pouvoir de contourner les lois, nous avons le devoir en tant que consommateurs d'afficher haut et fort nos exigences aux entreprises, pour qu'elles comprennent que le consommateur s'en fiche de la couleur ou de la texture d'un yaourt… ! Les entreprises doivent comprendre que nous ne consommons pas bêtement mais que nous avons compris notre intérêt et le lien entre tous les éléments qui constituent la société, la planète, les animaux, les hommes...

Autre intérêt de I-Boycott, c’est que vous découvrez certaines campagnes contre des marques que vous consommiez, et pas sans séquelles… C’est alors très motivant pour stopper net !

Stop !

I-boycott en bref : 
- Association loi 1901 créée en 2015 par Levent et Bulent Acar, reconnue d’utilité publique (Don défiscalisable à hauteur de 66%).
- En 2019, présents en France, Belgique et Suisse,
- Le site : https://www.i-boycott.org,
-> bientôt en plusieurs langues : Anglais, Espagnol, Allemand, Italien,
- L’application BuyOrNot sur iPhone ou sur Smartphone Androïd,
- Le groupe Facebook,
- Le compte Twitter,
- Le compte Instagram,
- La chaine vidéos YouTube,
- La chaine alternative et écologiste française : Imagotv,
-> Participation au financement de la production vidéo sur Tipeee,
- Le compte Linkedln,
- « À vos marques, prêts, boycottez ! » de Levent Acar : le manifeste qui vous engage au boycott de façon bienveillante,
- La page Wikipédia,
- 2019-08 : Plus de 200000 Consom’acteurs (donc Eco’acteurs),
- 2019-08 : 150 bénévoles,
- 2019-08 : 44 campagnes menées depuis 2015, 
- 2019-08 : Record du nombre de boycotteurs : 50000 sur la campagne « Coca-Cola » intitulée « Le désastre du plastique et le pillage de l’eau ». Manque à gagner pour la marque : 1 700 000 euros par an.
- Marraine de l'association : Coline Serreau - Cinéaste : « Trois hommes et un couffin » (1985), La Crise (1992), La Belle Verte (1996).
- Parrain de l'association : Guillaume Meurice - Humoriste, One-man show et entre-autre chroniqueur dans « Par Jupiter ! » sur France Inter. Végétarien, donc boycotteur de viande, après avoir vu le film Cowspiracy.
 

 

Ajout de la section "I-boycott en bref" le 26-08-2019.
Article modifié et complété le 07-07-2019.

Certaine Images et illustrations de cet article sont issues du site I-Boycott. 

Rejoignez-nous sur I-boycott !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Clément 04/09/2019 13:20

Je pense aussi qu’il est important de réduire sa consommation d’énergie, surtout à la maison. Personnellement, je me suis aidé d’un crédit travaux pour faire avancer la transition avant de pouvoir profiter du CITE. Évidemment, il est possible d’attendre les changements de l’an prochain, mais en effectuant une simulation sur https://www.sofinco.fr/simulation-credit.htm j’ai remarqué que je pouvais entreprendre moi-même les travaux et profiter rapidement d’une basse consommation d’énergie.