Organisation et Ecologie au Quotidien

Organisation et Ecologie au Quotidien

Partageons nos expériences pour la protection de la Planète et de ses Occupants.

What the Health

Les réalisateurs en quelques mots

Kip (gauche) et Keegan (droite)

Kip Andersen et Keegan Kuhn sont réalisateurs, scénaristes et coproducteurs. Ils sortent Cowspiracy en 2014, What the Health en 2017 et Seaspiracy en 2018. Kip est vegan depuis sept ans en 2014. La réalisation de What the Health lui a permit de remettre en question ses habitudes alimentaires et de mieux s’alimenter en remplaçant la mal bouffe et les produits industriels vegans par de la nourriture complète issue de matière première.

 

Les grandes idées du film

Après s’être intéressé à l’impact écologique de l’agriculture d’élevage dans Cowspiracy, Kip observe les cas de maladies graves présents dans sa famille et tente de trouver des solutions pour les prévenir voire les éviter. Il comprend rapidement que l’alimentation est un élément fondamental ! Et, ces maladies comme le diabètes, les problèmes cardiovasculaires, le cholestérol, le cancer, l’ostéoporose,.. touchent une quantité alarmante d’américains (les chiffres sont exposés dans le film).

 

Ainsi, Kip fait-il des recherches et découvre que la consommation quotidienne de produits issus de l’agriculture animale contribue fortement au développement de ces maladies. Le réalisateur tente de contacter des associations de lutte contre le cancer du sein et du diabète proposant sur leur site internet beaucoup de recettes contenant de la viande et des produits laitiers. Il obtient très peu de réponses de leur part sur l’impact de ces aliments sur notre santé… Pire ! Il découvre par la suite que ces organismes « souhaitant notre bien être et notre santé » sont sponsorisés par des grandes multinationales de l’agro-alimentaire animal.

 

Le film aborde les problématiques de présence de mercure et de pesticides dans les poissons, d’excès d’utilisation d’antibiotique sur les animaux et les humains, de résistances bactériennes, de l’impact des produits laitiers et de la viande sur notre corps, de l’impact des OGM dans le corps des animaux d’élevage, de la pollution liée aux excréments d’animaux d’élevage (des cochons notamment), des effets néfastes sur les populations environnants ces industries animalières, des stratégies de dépendance aux médicaments des industries pharmaceutiques, des études de médecines ne comprenant pas d’enseignement sur la nutrition et qu’une alimentation végétale permet de réduire les chances de développer toutes les maladies énoncées.

 

Commentaires sur What the Health

Le documentaire présente de façon chiffrée les problèmes de santé publique aux États-Unis comme les cas d’obésité, de maladies cardio-vasculaires et de cancers. Les rencontres de Kip avec certains professionnels de santé et représentants d’organismes sont très intéressantes.  Cependant, quelques points peuvent soulever des interrogations et d’autres sont incomplets car le film semble très orienté pro-veganisme. Ci-dessous, une liste non exhaustive des éléments à remettre en question.

  • Le déséquilibre des graisses est responsable du diabète et non les glucides (dont sucres).
  • Les aliments d’origine animale (surtout transformés) sont responsables de toutes les maladies citées dans le film ; et uniquement ce type d’aliment. Les explications sont souvent vérifiées par des études mais aucune information sur l’influence du mode de vie, de la quantité consommée et de la provenance des produits n’est mentionnée.
  • Un oeuf par jour correspond à cinq cigarettes fumées.
  • Le veganisme est introduit comme une solution miracle sans plus d’explications quant à la façon de le mettre en place dans sa vie (réapprendre à se nourrir et la vitamine B12).

 

Sources :

Kip Andersen et Keegan Kuhn : www.veganlifemag.com

Affiche du film : www.veganlifemag.com

Compléments commentaires : www.charlesbrumauld.com

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laurent 01/05/2019 17:09

C'est top comme résumé. Facile à lire et incite vraiment à voir le film.

C'est dingue de comprendre que l'industrie agro-alimentaire sponsorise les associations de lutte contre le cancer et le diabète...

Laurent